Surcharge pondérale abdominale nerveuse

Visuellement…

C’est sur le devant de l’abdomen que se concentre principalement le problème : le gras se loge « en bouclier », et dessine un hexagone vertical proéminent sur le ventre, du sternum au pubis. Cet hexagone est bordé de deux fossettes allongées sur les flancs. De profil, le ventre semble pointu.

 

Comment caractériser ce type de surcharge ?

À ce profil correspondent trois symptômes, quasiment systématiquement retrouvés parallèlement à la prise de poids. D’une part, des pulsions sucrées (si vous êtes de nature anxieuse, nerveuse), d’autre part, des crampes et de la spasmophilie (en cas de fatigue, de baisses d’énergie), et enfin, des ballonnements au moindre « coup de stress ». Des hypoglycémies (coups de pompes, généralement en fin de  matinée ou d’après-midi, liés à un manque de sucre), sont fréquentes. Seul le tour de taille est augmenté, et la surcharge pondérale n’excède pas dix kilos. La graisse est chaude, dure et sensible à la pression, mais on retrouve souvent une zone froide au milieu du ventre, au niveau du plexus solaire.